Visite du musée des beaux-arts

La classe d’UPE2A du lycée Barthélémy Thimonnier a effectué grâce au financement de la région Auvergne Rhône-Alpes, une sortie le lundi 7 mars au musée des Beaux-arts de Lyon.

Le car nous a déposé à 13 heures 30 sur la place des terreaux et avant de nous rendre au musée nous sommes partis visiter le quartier des pentes de la Croix rousse, nous avons découvert les traboules et nous sommes montés par les escaliers des passages jusqu’à l’esplanade de la montée de la grande côte pour avoir une vue générale de la ville.

A 14h30 nous sommes entrés dans le jardin du palais saint Pierre après avoir présenté notre pass vaccinale, et grâce à la carte pass’région nous avons bénéficié d’une visite guidée très complète pour nous faire découvrir ce monument magnifique et ses fabuleuses collections.

1

 Première étape, la salle des sculptures où notre guide nous a présenté un lion rugissant grandeur nature : une œuvre très impressionnante du XIX° siècle du sculpteur romantique Louis Barye.

Ensuite direction les antiquités égyptiennes pour découvrir des sarcophages égyptiens et entrer dans le mystère des hiéroglyphes, des momies et des pyramides.

Et nous continuons notre voyage vers la Grèce pour arriver devant la statue d’une jeune fille grecque qui nous regarde du haut de ses 2500 ans.

2

Puis nous changeons de salle et encore d’époque et nous voilà en plein moyen-âge, devant les portes de l’Enfer et du Paradis sculptés sur une longue planche de bois. C’est l’occasion pour nous d’apprendre quelques éléments de l’histoire chrétienne.

3

Et puis le Moyen-Age prends corps devant une armure de fer, des arbalètes et des hallebardes et nos yeux s’illuminent devant un petit pot de terre-plein de pièces d’or du XIII° siècle, un trésor découvert à 2 pas, sur la place des terreaux.

Puis place à la peinture : une scène de la circoncision du Christ rappelle à certains de mauvais souvenirs, tandis que d’autres sont surpris de découvrir dans ce musée une représentation du sacrifice d’Abraham qu’ils identifient immédiatement : l’occasion de rappeler quelques points communs entre les 3 religions monothéistes.

4

 

Mais ce n’est pas fini, il faut se rapprocher encore de l’histoire contemporaine, contempler la mer et les falaises d’Etretat par Claude Monet, y décrypter les couleurs et les gestes du peintre et découvrir, trop rapidement hélas, l’expressivité de la peinture contemporaine.

Mais l’heure approche et beaucoup commencent à être fatigués alors comme un avant-goût du sommeil qui les attend nous traversons la chambre d’Hector Guimard avec ses lits, ses armoires, ses commodes torsadées comme un rêve.

Et nous quittons le palais des Beaux-Arts enchantés par ce décor majestueux, ces salles immenses, ses escaliers vertigineux, heureux d’avoir visité le deuxième plus grand musée de France. Nous ne pourrons plus dire que nous ne sommes jamais entrés dans un musée.

5